L’isolement social tue les personnes âgées

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



En vieillissant, ce n’est pas seulement l’autonomie et l’indépendance qu’on perd, mais on perd aussi parfois son conjoint, ses amis et les membres de sa famille.

Cependant, ce qui devient de plus en plus évident dans les études récentes, c’est l’impact de l’isolement social sur la santé physique des personnes âgées.

Une étude a montré que les personnes âgées socialement isolées ont 30 % plus de chances de mourir dans les 6 ans et 30 % de chance d’être admises dans une maison de retraite. Quels sont donc les dangers de l’isolement social sur les seniors ?

L’isolement social tue les personnes âgées

L’isolement social, cause de la démence

Les personnes âgées qui se sentent seules sont plus susceptibles de souffrir de perte de mémoire, de démence et d’Alzheimer selon une étude néerlandaise.

Une autre étude de l’Université de Chicago stipulait en 2014 que le sentiment de solitude favorisait la dépression et détériorait la qualité de sommeil des séniors.

Après avoir suivi 12 000 patients sur 10 ans, en 2018, l’Université de Floride est parvenue à la conclusion que l’isolement social augmentait les risques de démence de 40 %.

Attention, l’isolement social ne signifie pas que les personnes âgées ne sont pas entourées. On peut se trouver dans une mer de personnes et toujours se sentir seul.

Tous les humains ont besoin d’une interaction sociale significative. Son absence entraîne un déclin cognitif.

Maladies chroniques : conséquences de la claustration

La question de savoir si l’isolement social peut entraîner des maladies est encore plus pertinente avec les personnes âgées. Selon les chercheurs de l’Université de Chicago, le sentiment de solitude provoque une baisse du système immunitaire.

Les personnes âgées deviennent plus vulnérables aux infections et éprouvent du mal pour en guérir.

La solution ? La qualité des liens sociaux joue un rôle lorsqu’il faut faire face aux effets d’une maladie grave à un âge avancé. Alors, offrez de l’amour aux séniors.

La solitude peut provoquer la dépression

On en parlait plus haut, du fait que la solitude peut déclencher une dépression clinique chez les personnes âgées.

En plus de la tristesse, ces dernières peuvent ne plus prendre soin de leur santé, ne plus faire de sport, ni manger. Ce qui aggrave encore plus l’isolement social.

L’isolement peut aussi provoquer des maladies cardiaques

Selon une étude d’Harvard, la solitude peut être un facteur à risque de maladie cardiaque aussi élevé que le tabagisme.

D’après une autre de l’Université de New-York, l’isolement social augmente de 29 % le risque d’avoir une crise cardiaque et de 32 % les risques d’un accident vasculaire cérébral.

Maintenir de bonnes relations avec les personnes âgées garderait donc leur cœur en bonne santé.

Ne pas avoir de contact avec autrui affaiblit le système immunitaire

Plus haut, on évoquait une étude sur l’impact de l’isolement social sur le système immunitaire. D’autres chercheurs ont remarqué que les globules blancs des personnes âgées et seules provoquent une inflammation à long terme.

Cela peut entraîner différentes pathologies. Du cancer aux infections virales en passant par un déclin neurologique.

L’isolement social tue donc les personnes âgées. L’Université de Chicago a découvert qu’il augmentait le risque de mort prématurée de 14 %.

En 2018, des chercheurs finlandais, suédois et britanniques ont remarqué que vivre seul après une crise cardiaque augmentait le risque de décès de 25 %. Alors, ne laissez pas vos grands-parents s’isoler.


Lisez aussi:

Isolement social et dépression: rejoindre un groupe de parole

Quelles sont les causes et les conséquences de la solitude ?