Solitude: quand l’isolement social devient une souffrance

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Il est parfois utile de prendre de recul pour réfléchir et se ressourcer afin de mieux affronter la vie. Mais lorsque ces moments de solitude arrivent à affecter les relations avec autrui, les répercussions sont pénibles à supporter.

Dans cet article, nous vous disons comment l’isolement social peut devenir une souffrance, mais aussi ce que vous pouvez faire pour l’éviter.

Solitude: quand l’isolement social devient une souffrance

Isolement social : quelles en sont les causes ?

L’isolement social est l’état de quelqu’un qui a des relations insuffisantes au sein des groupes sociaux. Une personne isolée est donc celle qui manque de communication avec son entourage (amis, voisins, collègues, famille, etc.).

Cette situation plonge cette dernière dans une solitude qu’elle n’a pas forcément voulue : on parle alors d’isolement subi. Dès lors, lorsque la situation s’impose à la personne, elle devient une souffrance.

Plusieurs facteurs peuvent être source d’isolement social. La maladie est un exemple palpable. En effet, les comportements de l’entourage du malade changent le plus souvent.

De plus, ses relations sociales s’amoindrissent ou disparaissent carrément. Aussi, d’autres situations peuvent être source de solitude et ainsi, d’isolement social. Il peut s’agir :

  • du décès d’un être cher
  • d’une addiction aux réseaux sociaux
  • d’un divorce ou d’une rupture amoureuse
  • de problèmes financiers (chômage, endettement, etc.)
  • de situations de handicap : les personnes handicapées se sentent inutiles bien qu’étant entourées. Elles ne veulent pas constituer un poids pour leur entourage.

Il faut remarquer que l’isolement social atteint les personnes de tous âges. Cependant, les plus exposés sont les plus vieux, car à l’atteinte du troisième âge, ils tombent dans une dépendance des autres qu’ils n’ont pas voulue.

La solitude une source de souffrance ?

L’isolement social intervient généralement en cas de solitude. Lorsque la situation perdure, elle représente pour le concerné un danger, mais aussi une souffrance sur plusieurs plans.

D’abord, l’isolement conduit à une perte d’identité dans la société. En plus de se sentir inutile, l’isolé se sent banni de la société, ce qui développe chez lui un réel complexe d’infériorité.

Ce sentiment d’inégalité devient rapidement insupportable et l’amène à se replier sur lui-même.

Aussi, la personne isolée perd confiance en elle et n’arrive plus à compter sur l’aide de son cercle social. Peu à peu, d’autres faiblesses apparaîtront : peur, honte, crainte, difficulté à tisser des liens, etc.

L’isolement affaiblit, fragilise et aggrave l’état de santé du concerné. Les personnes isolées ont plus de chance d’avoir certaines maladies graves comme les AVC, les crises cardiaques, l’infarctus, le cancer, la dépression, etc.

Du coup, le taux de mortalité des personnes isolées est très élevé.

Quelques solutions pour vaincre l’isolement et retrouver la joie de vivre

La solitude qui conduit à l’isolement social est une vraie source de souffrance. Il importe de trouver des solutions efficaces pour y remédier. L’individu isolé doit reconnaître son état et chercher à accepter une main tendue.

C’est déjà un pas vers la guérison. Ainsi, pratiquer un sport est un bon moyen de quitter la solitude, car il procure la joie et permet de se relaxer.

Un animal de compagnie est aussi une solution idéale. Avoir un chien par exemple obligera la personne seule à le promener, et par ce biais, il pourra nouer des contacts avec d’autres personnes. Aussi, l’isolé peut consulter un psy pour se faire aider.

Par ailleurs, l’entourage de la personne isolée peut l’aider en lui offrant plus d’amour. Peuvent aussi aider, les activités de bénévolat, ou l’adhésion aux associations d’aides aux personnes seules.

L’isolement social peut conduire à des problèmes beaucoup plus graves : dépression, suicide, etc. Il faut donc prendre des mesures le plus tôt possible pour ne pas se retrouver enlisé dans ce mode de vie de souffrance.


Lisez aussi:

Solitude au travail: comment faire partie d’un groupe ?