Est-ce que la solitude est un état maladif ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



L’homme est un être naturellement sociable, fait, pour vivre en communauté. Pourtant, il n’est pas assez rare de découvrir que pour diverses raisons, certaines personnes préfèrent vivre en isolation et de façon solitaire.

Cette observation laisse transparaître une problématique bien inquiétante à savoir : est-ce que la solitude est un état maladif ?

Il s’agira dans cet article, de répondre objectivement à cette interrogation en mettant en exergue la signification de la solitude et les raisons d’un tel comportement.

Est-ce que la solitude est un état maladif ?

Comment décrire la vie en isolement ?

À la base, la solitude est une caractéristique du comportement humain. C’est un fait social qui consiste à vivre en isolement, se retirer des autres, se défaire des relations humaines.

Un solitaire est considéré comme une personne retranchée sur elle-même. Elle vit généralement séparée et isolée de ses congénères.

La solitude relève du domaine psychologique dans la mesure où elle peut être identifiée comme une réaction comportementale.

Avec l’évolution de la société, nous assistons de plus en plus, à l’apparition de nombreuses personnes vivant en totale séparation du reste du monde.

Pourquoi choisir de vivre de façon solitaire ?

En réalité, la solitude est le résultat de plusieurs facteurs assez interpellant.

En effet, elle résulte généralement du caractère et du comportement individuel. Chaque être humain est doté d’un type de comportement propre à lui.

Les psychologues ont pour leur part, entrepris de longues études pour déterminer le comportement de chaque individu. Il en résulte que de nombreux facteurs peuvent influencer le choix de vie d’un individu.

Parmi ces facteurs, nous pouvons citer :

  • Les problèmes relationnels

Une personne ayant souffert d’une trahison peut choisir désormais de vivre isolée. C’est en effet un mécanisme de défense.

  • Les cas de maladie

Il arrive que certaines personnes souffrent du jugement de la société à cause de leurs maladies dites spéciales. C’est le cas des handicapés ou des déficients mentaux. Ce jugement parfois très négatif peut les emmener à vivre en totale autarcie.

  • Les problèmes psychologiques

Sur le plan psychologique, de nombreuses personnes souffrent de certaines pathologies. Ces pathologies ont parfois des conséquences assez néfastes sur leur environnement immédiat.

Les personnes ayant du mal à se contrôler sont parfois obligées de vivre isolées. Leur réaction très souvent imprévisible et violente empêche toute sociabilité.

  • Les choix de vie

Certaines personnes bien que ne souffrant d’aucunes pathologies ou d’aucuns jugements, peuvent délibérément choisir de vivre retirée et renfermée, donc loin de toutes sortes de relations sociales.

C’est justement ce phénomène qui est dorénavant de plus en plus observé. Devrons-nous juger cela comme un état maladif ?

Peut-on considérer la claustration comme un état maladif ?

À la question de savoir si la solitude est un état maladif, la réponse demeure approximative. En effet, on ne peut pas toujours considérer la solitude comme un maladif en prenant en compte les facteurs d’un tel comportement.

Les raisons étant diverses, il apparaît bien utile de chercher à la comprendre les raisons de cette forme de vie constatée.

Si le comportement n’est lié à aucune pathologie mentale ou autre, on ne saurait le voir comme un état maladif.

Dans ce cas, il s’agirait tout simplement d’un choix de vie librement adopté par l’individu concerné.

En définitive, nous pouvons affirmer que de façon évidente, vivre isolée n’est pas forcément un état maladif. Toutefois, cela peut être le résultat d’un problème psychologique.

On peut dans ce cas, le considérer comme un état maladif. Les psychologues sont alors, les mieux outillés pour un traitement efficace de ce nouveau type de pathologie.


Lisez aussi:

Crise d’angoisse à cause de la solitude: quelle solution ?

Isolement social et dépression: rejoindre un groupe de parole